7 ans, maintenant  je peux lire et écrire mon nombre  d’années.

Mais j’ai tout mon temps pour les multiplier.

Et lorsque  viendra celui de les diviser en souvenirs lointains,

je serais toujours aussi jeune dans mon cœur. 

Clémentine 10 02 2017 (page 2)